Expertes explorent des différentes modalités des formations

Expertes explorent des différentes modalités des formations

La problématique de la radicalisation violente interpelle de plus en plus le champ politique qui y répond par des plans d’action consistant souvent en une multiplication de programmes, visant à la prévenir et/ou à la traiter et la mise en place de formations s’adressant aux services de sécurité ou aux acteurs du champ social. Au Québec, le gouvernement s’est doté d’un plan d’action (Gouvernement du Québec 2015) qui comprenait notamment le développement de formations sur la prévention de la radicalisation violente, destinées aux intervenants des milieux de la santé et de l’éducation, un volet qui a été confié au centre de recherche SHERPA (Montréal, Québec) par le ministère de la santé et des services sociaux ainsi que le ministère de l’éducation … 

Pour plus d’informations: https://www.cairn.info/revue-l-autre-2019-2-page-184.htm#