LA RECHERCHE AU RPC-PREV

En cette époque de pratiques fondées sur des données probantes, la question de savoir CE QUI FONCTIONNE RÉELLEMENT est fondamentale à l’élaboration de programmes
de prévention et d’intervention, ainsi que pour la mise en oeuvre de politiques sociales et juridiques visant à réduire le risque de radicalisation violente. Malgré l’utilisation de « faits alternatifs » souvent inspirés de courants idéologiques plutôt que de données empiriques, les pratiques fondées sur des données probantes demeurent celles qui ont le plus de chances de produire des résultats positifs tout en évitant les effets négatifs imprévus.

L’objectif scientifique immédiat du RPC-PREV est de réaliser cinq revues systématiques de la littérature qui permettront d’identifier et d’appuyer les meilleurs modèles disponibles pour évaluer et réduire le risque de radicalisation violente. Ce faisant, l’équipe vise à faire progresser le leadership canadien et à développer l’excellence dans la lutte contre ce phénomène.

Les revues systématiques menées par le RPC-PREV permettront de répondre aux questions suivantes:

  • L’exposition à des contenus extrémistes en ligne peut-elle conduire à la radicalisation violente, et si oui, comment?
  • Quelle est l’efficacité relative des programmes visant à prévenir la radicalisation violente parmi les populations générales et celles vulnérables? Quelle est l’efficacité relative des programmes visant àdésengager les individus qui adhèrent à des idées/comportements radicaux violents? Y a-t-il des modalités d’intervention spécifiques qui sont associées à une plus grande chance de succès ou davantage de risques d’échec?
  • Quelles sont les principales trajectoires des individus entrant et/ou sortant de la radicalisation violente? Quels sont les marqueurs les plus significatifs d’un changement positif ou d’une rechute? Comment ces marqueurs peuvent-ils éclairer la gestion de cas?
  • Quels sont les principaux outils/procédures conçus pour évaluer la radicalisation violente? Ces outils sont-ils fidèles, valides et utiles? Quels types de préjudices entrainent-ils sur les individus et les collectivités?