Comités de lignes directrices

Les comités canadien et international des lignes directrices du consensus ont été lancés lors de la conférence « Building Connections » de 2018 : Prévention de l’extrémisme violent au Canada.

Le Comité canadien pour l'élaboration des lignes directrices consensuelles (CCELDC)

Le Comité canadien pour l’élaboration des lignes directrices consensuelles (CCELDC) vise à réunir 30 experts de différents domaines afin d’assurer la diversité des perspectives et des expériences. Les principales responsabilités du CCELDC seront de participer à la formulation des lignes directrices avec leurs pairs du Comité international d’élaboration des lignes directrices consensuelles (CIELDC), ainsi qu’à leur adaptation au contexte canadien spécifique.

Le Comité international d'élaboration des lignes directrices consensuelles (CIELDC)

Sous la direction de la Chaire UNESCO sur la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent (Chaire UNESCO-PREV), en collaboration avec le RPC-PREV, le Comité international d’élaboration des lignes directrices consensuelles (CIELDC) vise à réunir une soixantaine d’experts de divers secteurs et disciplines d’une vingtaine de pays afin de garantir la diversité des perspectives et des contextes. Ce comité aura pour mandat d’identifier les meilleures pratiques fondées sur des données scientifiques et d’élaborer des lignes directrices pouvant être adaptées à la réalité des différentes régions.

Les experts des deux comités ont été identifiés grâce à une cartographie systématique des centres de recherche, de pratique et de politique P/CVE au Canada et dans le monde.

Le lancement du processus Delphi

La première réunion de ces comités a eu lieu en mars 2019, à Ottawa, au Canada. Cette première réunion sous forme d’un atelier de deux jours avait pour but d’élaborer des lignes directrices de bonnes pratiques fondées sur des données scientifiques pour la prévention et l’intervention en ligne et hors ligne en matière de radicalisation violente. Les lignes directrices issues de cette réunion seront examinées en consultation avec les experts des comités par le biais d’une méthode Delphi rigoureuse.